Weekend chez Mickey

Posted on

Disneyland: Départ de la voie 9 3/4 de la gare du midi.
C’est presque ce que l’on aurait pu entendre ce dimanche matin. Je me sentais tel Harry Potter dans le Poudlard Express lorsque nous avons pris le Thalys qui devait nous conduire en plein cœur de Disneyland Paris. Les enfants présents dans le train ne faisaient rien pour me faire changer d’avis : ils étaient tous plus excités les uns que les autres.

CIMG0032

Arrivé à Marne la vallée, après une visite rapide à l’hôtel pour les formalités, direction l’auberge de Cendrillon pour réserver une table pour ce midi.
Ensuite, s’ensuit la première des 6 visites a l’attraction des poupées (It’s a Small World) et de toutes les autres attractions que j’oublierais dans ce petit billet gastronomique.
Nous voulions déjà aller à l’auberge de Cendrillon, il y a 5 ans, lors de notre dernière visite chez Mickey mais il était malheureusement fermé.
Ce n’était pas le cas cette fois-ci et cela nous a permis de manger ceci: un buffet d’entrées composé d’un assortiment de charcuterie, de salades et de terrines de poisson comme entrée. En plat, j’avais pris un faux filet grillé à la fleur de sel et Vinciane un pavé de saumon rôti sauce crème, coulis d’herbe et riz parfumé. Zoé, quand à elle, s’est régalée du menu enfant (ce qu’elle a fait pendant ces 3 jours).

CIMG0068

CIMG0067

Donc pour l’auberge de Cendrillon, rien à redire mis à part la rapidité du service qui est compréhensible dans un parc d’attraction pendant l’heure du midi.
Au soir, nous avons essayé le self de l’hôtel et cela a confirmé ma précédente impression sur la restauration rapide a Eurodisney: à éviter a moins d’aimer se faire avoir.

Lundi, nous avions décide de prendre le petit déjeuner dans le parc. Il fût tellement copieux que nous n’avons plus rien mangé jusqu’au soir.

CIMG0128

Ne voulant pas que la fermeture du parc à 20h influence notre repas, nous sommes allé au Steak House, restaurant à la mode de Chicago dans Disney Village.
Le repas était composé, en entrée, de Pommes Charlotte en Robe des Champs, Fricassée d’Escargots à l’Ail et champignon rôti pour moi et de Fines Tranches de Haddock fumé sur un lit de jeunes pousses d’épinards et de pommes granny smith, pommes de terre, crème au raifort pour Vinciane. En plat de résistance nous avons pris le Big Steak House Mixed Grill Platter tous les deux.
Repas parfait. Je ne rappelle pas avoir déjà mangé d’aussi bons escargots.

CIMG0249

CIMG0250

CIMG0252

Mardi: dernier jour. Ce soir, nous retournerons dans nos brumes belges.
Ce repas devait se faire au Blue Lagoon (le restaurant des pirates des Caraïbes). On y mange du homard et d’autres joyeusetés de la mer. Il ferme une semaine par an… et on est tombé en plein dedans.
Notre dernier repas (à Eurodisney) s’est donc fait chez monsieur Walt Disney en personne. Ce cher homme (ce n’est pas peu dire) nous a invité dans son restaurant dans la Main Street de son parc.
Au menu: crème de clams et Burger gourmet de Walt pour moi. Aumôniere de chèvre chaud, suivi d’un risotto de saint jacques et asperges vertes pour Vinciane. Pas mauvais, mais sans plus.

CIMG0305

CIMG0304

CIMG0308

CIMG0310

En conclusion:
Nous avons très bien mange. Certes, ils ne peuvent rivaliser avec certains grands restaurants (gamme de vin identique dans tous les restaurants quelque soit leur type, service trop rapide) mais je ne connais aucun autre parc d’attraction qui ne leur arrive a la cheville.
Le rapport qualité/prix des restaurants avec services a table est beaucoup plus intéressant que celui des ‘fast foods’ et autres self services.
Ils ne devraient jamais fermer le restaurant Blue Lagoon quand je vais à Disneyland !

Koksijde – Jour 6

Posted on

On est mercredi, c’était le jour du marché à Veurne. Ce fût très décevant. Le marché est beaucoup moins bien qu’en pleine saison.
A Midi, petit resto chinois pour changer et au soir, diète. La diète était nécessaire après tout ce qu’on a mangé pendant cette semaine.
Cependant, au soir, je n’ai pu m’empêcher de cuisiner : j’ai fais des crêpes avec ce qu’il restait d’œufs.

20060215

Crêpes simples.
Ingrédients pour une vingtaine de crêpes:
– 450 g de farine
– 75 g de beurre fondu
– 7 œufs
– 1 litre de lait
– sel

Préparation:
– Dans un saladier, mélangez la farine et le sel.
– Creusez un puit et ajoutez les œufs battus, le lait petit à petit et le beurre fondu
– Couvrez et laissez reposez 1 heure
– Beurrez une poêle bien chaude.
– Remplissez la poêle de pâte et faites cuire des 2 côtés à feu vif.

Koksijde – Jour 4

Posted on

Nous avons pris le ‘kusttram’ qui longe toute la côte belge aller à Oostende.
Là, j’ai proposé d’aller se manger un petit mac do… le manque de viande me pesait trop. Un coca light, un hamburger 280 et des frites. Mmmhh. Ça faisait longtemps.

De retour à 17h où, avant de faire la soupe de poisson, j’ai récidivé avec des cookies trop bon. Ca m’a permis d’inaugurer ma plaque de silicone (qui fait partie de mon cadeau de Saint-Valentin).

Soupe de poisson de la mer du nord
Ingrédients pour 4 personnes
– 1,5 l de bouillon de poisson
– 20 cl de vin blanc
– 1 kg de poisson (par ex : 1 grondin, 1 roussette et 2 rougets)
– 1 boite de tomates pelées de 240 g
– 1/2 cuillère a café de cumin
– 0,2 g de safran
– 1 pomme de terre.
– 2 gousses d’ail
– 2 carottes
– 1 oignon
– 1 brin de thym
– 1 blanc de poireau
– Sel et poivre

Préparation
– Emincez l’ail et les oignons.
– Nettoyez et émincer le blanc de poireau.
– Nettoyez et découper les carottes en petits morceaux.
– Dans une casserole avec du beurre, faites blondir l’ail, les carottes, l’oignon et le blanc de poireau.
– Ajoutez la tomate pelée, le cumin, le safran, le thym au bouillon de poisson.
– Ajoutez le vin et portez à ébullition.
– Pelez et coupez en très petit morceau la pomme de terre et rajouter les au bouillon.
– Salez et poivrez
– Ajoutez le poisson et laisser cuire 1 heure a feu doux.

Koksijde – Jour 3

Posted on

Aujourd’hui, nous sommes restés à Koksijde. On a fait une petite promenade au matin et une grande promenade après midi.
Les promenades le long de la mer en hiver sont très revigorantes et elles ouvrent l’appétit (en avons nous vraiment besoin ?).
Mes deux petites femmes ont bien eu du courage à me supporter: le temps était pluvieux et ca me rend d’une humeur massacrante. Je mesure 1,98 mètre, la moyenne des gens mesure 1,75 mètre. Cela veut dire que, lorsqu’il pleut, je dois faire attention à tous les parapluies qui risque de m’éborgner.

Au soir, j’ai préparé des filets de plie au médoc. Cela sera un peu moins gras que ce que j’ai fait hier et avant-hier.
Pour l’entrée, on avait acheté hier a Nieuwpoort une soupe de poisson toute faite (en attendant de faire la mienne demain soir). Par contre, pour la rouille, j’ai décidé de la réaliser moi-même.
Je ne suis pas spécialement fan des plats tous faits, mais si il y a bien un truc que j’adore, c’est la rouille en boite.
Il y a longtemps que j’avais envie d’en faire une en espérant qu’elle soit au moins aussi bonne que celle dont on a l’habitude de manger.
J’ai donc lancer mon browser (firefox évidemment) et fait une petite recherche.
En mélangeant un peu les recettes trouvées et en évitant celles qui mélangeait juste de la mayonnaise avec des épices, je vais essayer cela:

Rouille marseillaise

Ingrédients
– 8 gousses d’ail
– 1 petit piment sec.
– 0.2 g de safran
– huile d’olives
– 1 pomme de terre de taille moyenne
– 3 cuillères à soupe du bouillon de poissons
– Sel, poivre de Cayenne

Préparation
– peler l’ail et le piler au mortier avec le paprika doux.
– cuire la pomme de terre et la laisser tremper, épluchée, voire coupée en quelques morceaux, dans 3 cuillerées à soupe du bouillon de poissons. L’essorer et la rajouter au contenu du mortier
– bien piler le tout
– ajouter le safran, le sel et le poivre
– monter la rouille au fouet avec l’huile d’olive, goutte à goutte exactement comme pour une mayonnaise
– ajouter 2 à 3 cuillerées à soupe de bouillon de poissons pour détendre la préparation (attention à ce que la rouille ne retombe pas !!)
– goûter et rectifier l’assaisonnement qui doit être fort.

Remarque
– La différence entre les rouilles marseillaise et toulonnaise est, qu’à Toulon, on y met de la mie de pain au lieu de la pomme de terre.
– Certains marseillais ajoute de l’oursin. Mais il n’est pas évident d’en trouver dans les poissonneries belges.
– J’ai mis du paprika doux au lieu de mettre un piment sec et du poivre noir au lieu de poivre de Cayenne.

Conclusion
Malgré avoir assez bien changé la recette et de n’avoir pas pu piler plus, c’était très bon. J’ai hâte de tester ça à la maison avec les ingrédients et le matériel nécessaire.

Filets de plie au médoc

Ingrédients pour 2 personnes
– 400 g de plie
– ½ bouteille de médoc
– ½ litre de bouillon de poisson (ou de court-bouillon)
– 2 échalotes
– 2 blancs de poireaux
– 250 g de champignons de paris
– 1 gousse d’ail
– 1 feuille de laurier
– 1 branche de thym
– 2 clous de girofle
– 2 cuillères a soupe d’huile.
– sel et poivre

Préparation
– Préparez la sauce : dans une casserole, faites rissoler à l’huile les échalotes hachées, les blancs de poireaux émincés et les champignons en lamelles. Ajoutez l’ail haché, le laurier, le thym et les clous de girofle. Mouillez avec le vin et laissez réduire d’un tiers. Salez et poivrez.
– Préparez le bouillon et portez le à ébullition. Baissez la température et plongez les filets de plie enroulés dans le liquide frémissant. Laissez pocher 3 à 4 minutes. Egouttez.
– Ajoutez les filets de plie dans la sauce au vin et faites cuire 15 minutes à feu doux.
– Retirez le thym et le laurier avant de servir avec du pain grillé.

Conclusion
Effectivement, c’est plus léger mais bon, était ce vraiment nécessaire ?

Tags:

Koksijde – Jour 2

Posted on

Go to Nieuwpoort, LA ville où il faut aller chercher le poisson à la côte belge.
J’ai pris du poisson pour les trois prochains jours. Il y a du grondin, de la roussette, de la plie, des rougets, des ailes de raies, des crevettes grises et un poisson séché.

Après ça, un petit tour au Carrefour pour remplir encore un peu les armoires des ingrédients de mes petites recettes (avec entre autres de quoi faire des cookies… Ils sont tous partis et je ne suis plus le seul à en avoir mangé)
Ce soir, nous mangerons une soupe de chicons aux crevettes ainsi que des ailes de raie au beurre noir.

Soupe de chicons

Ingrédients pour 4 personnes
– 1 kg de chicon
– 1 litre de bouillon de poisson
– 2 oignons
– 1 pomme de terre
– de la noix muscade
– beurre
– 50 g de crevettes grises (facultatif)
– sel et poivre

Préparation
– Lavez et couper les chicons en petits morceaux.
– Faites les cuire dans une casserole avec un fond d’eau.
– Poêlez les oignons avec un peu de beurre.
– Ajoutez les oignons, les pommes de terre coupées en très petits morceaux et l’eau dans la casserole avec le chicon
– Laisser cuire pendant 1 heure et ajoutez les crevettes grises dans l’assiette.

Raie au beurre noir

Ingrédients pour 2 personnes
– 4 petites ailes de raies
– 200 g de beurre
– 100 g de câpres

Préparation
– Faites cuire le beurre dans un poêlon et ajoutez les câpres.
– Laisser sur le poêlon sur feu doux.
– Faire cuire les ailes avec un peu de beurre.
– Quand c’est cuit (après 10 minutes), déposez dans l’assiette et recouvrez de sauce.
– Accompagnez de pomme de terre nicola.

Conclusion
Vous vous êtes déjà rendu compte que j’accompagne souvent mes plats de pomme de terre. La raison est que j’adore les pommes de terre et je trouve qu’elles peuvent accompagner tous types de mets.