Plus de connexion ?

Posted on

Il pleut  depuis trop longtemps. Encore un week-end sans sortie.

Ce billet sera donc un peu plus technique que d’habitude.

C’est bien beau de pouvoir se promener dans l’Europe entière (et même encore plus loin) et de pouvoir se détacher de sa maison mais j’ai besoin d’Internet (ne fût-ce que pour remplir ce blog).

Les frais de roaming data en Europe étant encore assez élevés (même si cela devrait changer mi 2017), la 3G/4G n’était pas encore une option.

Par contre, avec une antenne Wifi longue portée, nous pourrions disposer d’une connection Wifi dans le camping-car.


IMG_1210
Ainol Mini PC

Ma première piste fut de réaliser une solution home-made:

  • Le PC sous Windows 8 qui fera office d’access point (un Ainol Mini PC qui vaut moins de 100€) avec 2 logiciels:
    • Un logiciel qui se connecte automatiquement aux gros Hotspot public français (à condition d’avoir un login/mot de passe pour ces providers): Hotspot Wifi Reconnecter
    • Un logiciel qui partagera le réseau public vers un réseau privé dans le camping-car: Virtual Router
  • Une antenne Wifi longue portée. Mon choix s’est porté vers l’antenne 22 dbi de chez maxondes.fr:  Ils ont une bonne réputation et l’antenne peut-être fixée facilement sur le camping car. (Même si Vinciane ne veut pas que je le fasse moi-même)
  • Une carte wifi usb. Le pack de maxondes.fr fourni une ALFA AWUS036NHV
    qui n’est plus à présenter. Si ?

Cette solution n’a pas tenu longtemps: elle n’a même jamais été dans le camping-car. Le Mini PC Ainol a besoin d’un écran pour s’allumer et la modification de configuration demande de prendre le PC à distance. Trop compliqué lorsque l’on est en vacances.


Ma deuxième piste (elle a tenu plus longtemps… presqu’une semaine) fut d’utiliser une solution toute faite à base de matériel Alfa.

IMG_1211
Routeur Alfa Network AIP-W525HU

La solution est connue par de nombreux camping-caristes:

  • Un routeur Alfa AIP-W525HU qui partage le Wifi dans le camping-car.
  • La carte USB ALFA AWUS036NHV qui se connecte sur le Wifi du camping à l’aide d’une antenne puissante.

Cette solution, plus propre que la première, comporte plusieurs inconvénients:

  • Le logiciel du routeur Alfa, dans sa dernière version, est loin d’être un modèle de stabilité. 3 fois sur 4, il était incapable de détecter un réseau wifi sur la carte USB.
  • La bande passante n’est pas satisfaisante. 10 fois moins de bande passante si je passe par le routeur que si je passe directement par l’AP.
  • Le logiciel ne gère pas de profils et demande donc de redémarrer (plus d’une minute) entre chaque modification de configuration.

Il me fallait donc trouver une autre solution.


Troisième piste et peut-être bien le Graal…

scarletRemettons nous dans le contexte: ma solution à base de matériel Alfa ne me satisfait pas et Scarlet vient de supprimer les frais de roaming un an avant d’y être obligé par l’Europe.

Je cherche donc un routeur 3G/4G qui, si il pouvait partager aussi du Wifi, remplacerait mon Alfa.

Après beaucoup de produit grand public (l’Huawei Prime, le TP-LINK M5350, ..), je tombe par hasard sur le routeur Teltonika RUT955. Une solution industrielle à peine plus cher que les produits grand public.

IMG_1213
Les connecteurs antennes
IMG_1212
Teltonika RUT955

Teltonika, je connais: j’ai acheté, pour le compte du TEC, des dizaines de récepteurs GPS pour tracer nos véhicules de contrôles. Les produits sont fiables et bien documentés.

Le Teltonika RUT955 propose entre autres:

  • Le partage de connections 3G/4G via le Wifi (et en dual sim),
  • Le partage du Wifi,
  • Un slot micro-sd (qui permet d’executer des scripts, de sauvegarder des logs, de transformer le routeur en petit NAS, …),
  • Un GPS qui permet de localiser le routeur via SMS,
  • Une alimentation d’entrée entre 9 et 30v,
  • Des IO,
  • Un switch Ethernet 4 ports,
  • Des antennes détachables (2 pour le Wifi, 2 pour le 3G/4G),
  • Un port USB,
  • Un convertisseur RS232/RS485 vers Ethernet,
  • Une fixation Rail DIN fournie,
  • Une interface basée sur OpenWRT.

Le tout pour moins de 200€ sur Amazon.

Beaucoup plus que ce dont j’ai besoin.

Dans un premier temps, je l’utiliserai:

  • pour partager la 3G/4G via ma carte SIM Scarlet (carte prépayé, option de 500mb valide partout en Europe pour 5€ et activable plusieurs fois)
  • pour partager le Wifi du camping avec les périphériques du camping-car (tablettes, pc et smartphone)
  • pour localiser le camping-car sur demande via SMS

Pour le futur, j’ai plusieurs petites idées:

  • en faire une petite central domotique: utiliser les I/O pour allumer le Trauma (le chauffage) via SMS, lancer des scenarios dans la maison d’après la localisation du camping-car, …
  • l’utiliser pour créer un logbook (c’est à dire d’envoyer les positions GPS à intervalle régulier sur un serveur pour retracer notre voyage)
  • l’associer à une caméra USB (ou à la caméra de recul).
  • partage de la TNT sur les tablettes via un module TNT -> Ethernet. Le HDHomeRun Connect 2 de SiliconDust me parait bien pour cet usage.

La réalisation de toutes ces petites idées dépendront de leur utilité et de leur faisabilité  (et de l’accord de Vinciane). Le module est tellement complet que tout est imaginable.

Sinon, j’ai testé la solution « en labo » et elle est vraiment stable.

Il ne reste plus qu’à lui trouver sa place définitive dans le camping-car (et ça, ce n’est pas encore gagné).

La suite bientôt…

Le Crotoy – Sortie 3

Il y a déjà 8 mois que nous avons fait notre première sortie en camping-car et c’était au Crotoy. Pour ce long week-end de 5 jours (la FWB a eu la bonne idée de donner congé aux enfants la veille et le lendemain du jeudi de l’Ascension), nous retournerons à notre première destination.

Pour cette fois-ci, nous avons choisi un camping un peu plus près du centre de la ville. En fait, pas beaucoup moins loin vu qu’il s’agit du camping voisin de notre premier camping: le Flower Camping Les Aubépines. Pourquoi celui-là et pas le camping Les 3 Sablières qui était très bien ? Nous voulions essayer un camping Flower Camping (un collègue en est très fan). Leur charte de qualité et leur esprit familiale sont exactement ce que nous cherchons dans un camping et sa localisation est parfaite pour notre week-end de 5 jours.

A priori, le camping-car restera sur place pendant 3 jours. Le centre ville n’est pas loin et les activités y sont nombreuses. Il reste juste à espérer que la pluie ne sera pas trop présente.

Sans titre 4Les activités qui me paraissent intéressantes sont:

  • La balade vélo: le camping loue des vélos. Cela nous permettrait de ne prendre que nos 2 pliables et d’en louer 2 pour les filles.
  • Parc du marquenterre: 9.50€ pour les adultes et 7€ pour les enfants
  • La visite guidée du Crotoy (Samedi 7 de 14h30 à 16h ou dimanche 8 de 10h30 à 12h). Réservation à l’office de tourisme.
  • La promenade en mer:  Le Crotoy / le Hourdel 45 mn aller retour.
  • Les phoques au Hourdel (Jeudi de 14h30 à 17h ou vendredi de 16h30 à 19h). Réservation au centre des promenades en Baie ( 9H30 – 12H30 ou de 14h30 à 18h30)
  • La visite de Saint-Valery-Sur-Somme via le Chemin de Fer de la Baie de Somme: 5 départs par jour.

Mercredi et dimanche étant jour d’arrivée/départ, pas d’activités ces jours-là. Il reste donc 3 jours plein et beaucoup d’activités.

A organiser en fonction de la météo.


Le beau temps est de la partie et, selon la météo, il devrait être avec nous pendant ces 5 jours. J’aime quand la météo se trompe à ce point: la semaine passée, il n’y avait que de la pluie de prévu.

Nous arrivons vers midi au Crotoy.

Version 2
Ford Granada

Petite pause au supermarché pour ne pas être sans rien ce long week-end (viande pour le barbecue et les vins – entre autres). Les vacances commencent bien: une réplique de ma première voiture (une Ford Granada ’77) se trouve sur le parking.

Direction l’aire de service près du port (chemin des Digues). Une cinquantaine de camping-cars occupent déjà l’aire. Repas baguette dans le camping-car et aller-retour rapide chez les poissonniers afin de nous faire un beau plateau de fruits de mer pour le soir.

IMG_1137

Arrivée au camping peu après 14 heures, emplacement 96, nous sortons tout ce que l’on peut: on est en vacances !

DSC00817
Nouvelle pièce de vie

L’emplacement ne propose pas de prise électrique européenne pour camping mais une prise française 230v standard. Heureusement, nous avons l’adaptateur nécessaire. Une fois raccordé au secteur, pas d’éléctricité dans le camping-car. Je vais voir à l’accueil, une des préposées me suit et effectivement, il n’y avait pas de disjoncteurs dans le tableau électrique. Le problème ne venait donc pas de notre véhicule. Elle nous met un 6 ampères. Ce sont les seuls disponibles et cela nous suffit (même si nous avons payé pour un emplacement 10 ampères)

Nous inaugurons notre nouveau tapis de sol aéré, nous sortons la table et les chaises. L’auvent et l’armoire extérieure complètent le tout. Nous avons une nouvelle pièce de vie !

DSC00819
Plateau de fruits de mer

Je sors les vélos et les trottinettes et direction la plage située à un petit kilomètre du camping. Ce n’est pas gagné pour notre balade vélo de la semaine: les filles sont rouillées. Je pense qu’une rééducation vélo sera nécessaire à notre retour à la maison.

Le plateau de fruits de mer sera vite englouti mais il est déjà tard. Pas de soirée « jeu de cartes » comme prévu.

Vite un dodo pour affronter la grande journée de demain.


Au programme de ce jeudi: Saint-Valery-Sur-Somme, la ville de l’autre côté de la baie via le petit train à vapeur qui part du Crotoy.

DSC00821
Ballade le long des marais

Nous prenons la route qui mène le camping au Crotoy. C’est une piste cyclable qui longe une réserve naturelle remplie d’oiseaux, de canards et de cygnes. Très agréable.

Après une grosse heure de marche, nous arrivons vers midi au Crotoy. Moules frites dans un restaurant du port: 22€ le menu pour deux personnes avec une demi bouteille de muscadet. Impensable en Belgique. La concurrence peut avoir du bon (même si mon avis sera différent samedi).
Nous sommes dans les temps pour prendre le train de 13h45.

DSC00847
Autorail Verney

L’aller se fait via un Autorail Verney. Les voies métriques (ou voies étroites) ont vécu. Leur parallélisme est incertain. L’autorail tangue: nous avons plus l’impression d’être dans un bateau que dans un train.

DSC00838
Saint-Valery-Sur-Somme

Arrivée à Saint-Valery-Sur-Somme. Nous avons une petit heure et demi de libre avant de reprendre le train de 16h. Ce n’est pas le dernier train mais nous aimerions ne pas arriver trop tard au camping ce soir.

Saint-Valery-Sur-Somme est une belle petite ville touristique. Il faudra que l’on la refasse lorsque nous aurons plus de temps. La rue principale regorge de restaurants.

DSC00845
130 Cail n°2

Le retour se fait via le train à vapeur (le 130 Cail n°2). Impressionnant. 6 wagons et une locomotive qui fait demi tour devant nous. La puissance de la vapeur m’impressionne toujours. Je me prend à rêver de Steampunk… Qu’aurait donner notre monde si l’électricité n’avait jamais été découverte.

Les problèmes surviendront au retour. Arrivée à 17h au Crotoy. Les pieds de Vinciane sont en feu (j’ai oublié la caisse avec les chaussures de marche lors de notre départ). Pas de vendeurs de chaussures au Crotoy. Pas trace de taxi non plus et encore 6 kilomètres de marche à faire jusqu’au camping à condition de passer par la route. Impossible. Seule solution: la plage et une marche pieds nus. 2 kilomètres de plus et 2 heures de marche dans le sable. Nous arrivons épuisés au camping (17 kilomètres de marche au total). Une petite navette camping-centre ville aurait été la bienvenue mais il faut peut-être un camping 5 étoiles et non 4 étoiles pour en disposer.

Il y a moins de monde aux douches le soir. Bon à savoir. Même si un couple en occupe une pendant un long moment. Mais que font-ils ?

Soirée calme donc. Barbecue et vin rosé.

J’en profite pour tester ma nouvelle carte sim de chez Scarlet qui offre 500mb en roaming pour seulement 5€. Pas moyen de la faire fonctionner… J’ai bien tout vérifié plusieurs fois (APN sur internet.bmbpartner.be, roaming actif, …), pas moyen. L’essai ‘Extendeur Wifi’ avec le routeur Alfa AIP-W525HU et le module usb Alfa AWUS036NHV ne me convainc pas plus. Pas grave, je ferai sans Internet encore 3 jours. J’ai une autre piste, plus propre, pour avoir Internet dans le camping-car qui fera l’objet d’une prochaine note.

Tout le monde est fatigué même si les filles disent le contraire: c’est juste pour ne pas aller dormir.


DSC00858
Marché du vendredi du Crotoy

Grand soleil… encore.

Pas besoin de sortir du camping: le frigo est plein et nos pieds ont besoin de repos.

Mais… le vendredi matin, c’est le jour du marché. Et dans les marchés, il y a toujours un marchand de chaussures.

Donc, direction Le Crotoy, toujours à pied pour un aller retour de 11km. 3 heures sous un grand soleil, une glace à mi-chemin, un paire de chaussures et de quoi nous sustenter lors de l’apéritif (ensemble de saucissons secs des Alpes) et… coups de soleil ! Et dire que nous avions des grêles toute la semaine passée.

On mange rapidement à 14h et après midi piscine (chauffée) et sieste au soleil. Mon meilleur ami dans le camping-car sera le frigo. Quel plaisir d’avoir des boissons fraiches quand il fait chaud !

Au menu ce soir: melon au jambon de parme et pilons de poulets au barbecue: il nous faut reprendre des forces suite à la balade de ce matin.


DSC00874
Commandant Charcot IV

Aujourd’hui, promenade en mer. Le bateau part en 13h et 13h45. Les réservations sont acceptées à partir de 10h45. Donc, nous devons être partis du camping à 9h30 maximum. Ca va être chaud.

Arrivés à 10h40, il y a déjà une file et nous doutons d’avoir encore une place. A notre tour, il reste moins de 10 places. Assez pour nous 4 mais nous devons prendre l’excursion de 13h. Pas possible de prendre celle de 13h45 tant que celle de 13h n’est pas remplie: ça va être chaud pour le restaurant de ce midi.

IMG_1150
Assiette de la mer

11h, on fait le tour des restaurants et ils ne servent pas avant 12h. Une heure pour une plateau de fruits de mer, c’est trop juste pour nous. Nous prendrons donc juste un apéritif avec une assiette de la mer avant notre excursion.

13h. Nous sommes dans le bateau et tout va très vite: l’excursion est trop courte (40 minutes dans la baie), pas un arrêt au Hourdel où se trouvent les phoques. Les filles (et nous même) sommes un peu déçus.

13h45. Les restaurants ne prennent plus personne. Le prochain service est à 15h – 15h30. Les serveurs sont des plus désagréables. Tu n’es qu’un touriste: tu te tais et tu vas voir ailleurs ou tu patientes. Bravo pour l’accueil. A force de concurrence acharnée, les prix sont sacrifiés et les restaurateurs ne respectent plus leurs clients. C’est triste.

Nous nous rendons donc, une nouvelle fois, au poissonnier et nous mangerons notre plateau de fruits de mer tranquillement chez nous au camping pour notre dernier jour. En plus, le petit magasin du camping vend du champagne.


IMG_1152
Retour au bercail

Déja le dernier jour. Nous devons être parti à midi. Nous comptions passer la journée au Crotoy mais notre expérience de la veille nous a refroidi. Nous fêterons nos 6 années de mariage et la fête des mères en  Belgique.

Vidange des eaux noires, grises. Paiement du solde de notre séjour et retour à la maison.

L’Auberge de la Marine, cela sera pour la prochaine fois.

La route du retour se passe vite. L’abonnement Bip&Go facilite la route (j’en reparlerai bientôt).

 


Bilan

  • Le camping-car sous le soleil, c’est encore mieux !
  • Comme d’habitude, vive le dépaysement. On est presque autant ressourcé ces 5 jours qu’en 15 jours de vacances ordinaires.
  • Flower camping: un des meilleurs campings que nous ayons visités pour l’instant. Très propre, plein de services et aimables. Merci NiLe. pour le conseil.
  • Première sortie où nous avons pu vraiment vivre dehors. On ne se marche plus l’un sur l’autre.
  • Le Crotoy: on adore toujours. Juste un peu déçus par l’attitude des restaurateurs ce samedi. Nous mettrons ça sur le fait que c’était le premier long week-end et qu’il faisait chaud. N’empêche que j’ai vraiment eu l’impression de n’être rien qu’un « touriste » et je n’aime pas ça.
  • On a beaucoup marché: près de 50 km. Le camping-car nous force à bouger plus et ce n’est pas plus mal: j’ai maigri.

PS. Cette note a été écrite, partiellement, à l’extérieur… au soleil !

Redu – Sortie 2

Posted on

Ce samedi, la FFAAB (la  Fédération Francophone d’Astronomes Amateurs de Belgique) fête ses 10 ans à l’Euro Space Center de Transinne. Ayant été invité par un ami et ne connaissant pas encore l’Euro Space Center, cet événement est l’occasion de passer le week-end en Ardennes.

Les festivités commencent à 14h. Vu que notre petite Emelyne va à l’académie de musique à 11h, nous partirons, pour une fois, à midi… Je ne le ferai plus ! L’impression de profiter du week-end est beaucoup moins grande que d’habitude et le stress avant départ plus grand.

DSC00688A l’Euro Space Center, il y a beaucoup de monde et nous trouvons une place pour garer notre engin presque par miracle. On voit que l’événement était gratuit pour tous.

IMG_1103Les clubs de la FFAAB sont présents dans différents stands. Ils présentent leur club et un thème ayant trait à l’astronomie. J’ai ainsi découvert que la composition des planètes, étoiles et autres nébuleuses se faisait grâce au spectre de la lumière émise par ces objets célestes et que cela pouvait se faire à l’aide de simples télescopes équipés de filtres.

Moment magique aussi au planétarium grâce à monsieur Roland Boninsegna. Véritable passionné d’astronomie. Spectacle dans les étoiles de 30 minutes que l’on aurait bien aimé plus long.

Un peu déçu par l’Euro Space Center: je le voyais plus comme un musée avec plein de traces de l’histoire de la conquête spatiale alors qu’il s’agit plus une aire de jeux qui fait découvrir l’espace aux enfants/adolescents. Par contre l’enthousiasme et la passion des membres de la FFAAB étaient contagieux et nous n’avons pas vu le temps passer. Nous aurions voulu aussi passés plus de temps avec nos connaissances/amis mais cela sera pour une prochaine fois.

Vivement les 20 ans de la fédération.

Nous passons cette nuit au camping Le Roptai à Ave-et-Auffe situé à une grosse dizaine de kilomètres de l’Euro Space Center. Le Roptai est le plus ancien camping de Belgique et reste un camping familial. Il a été crée en 1932 par Jacobus Bernardus Boevé et est actuellement tenu par la 3ème génération.

L’accueil est chaleureux mais je doute que l’on y retourne un jour. Il s’agit plus un camping pour résident que pour vacanciers. Nous étions les seuls en camping-car et n’avons vu personne. Le ‘champ’ (l’espace prévu pour les emplacements tente, caravane et camping-car) était fort boueux, l’hôtesse nous conseille de nous mettre dans le petit parking devant le camping. Petit parking pas horizontal mais pourvu d’électricité. Niveau sanitaire, le strict minimum. Pas de papiers WC, pas de savon pour les mains.

La « Cafet » du camping étant fermée, nous irons donc à la taverne-restaurant Mouton située à 10 minutes à pied du camping. Belle carte mais cela reste une brasserie et elle est assez cher. De plus, pas de truites au menu… J’aime bien manger des truites en Ardennes (presque autant que la choucroute en Alsace)! Pas convaincu que nous y retournions aussi.

Retour au camping dans l’obscurité aidé par notre excellent lanterne Decathlon. Nous retrouvons notre camping-car tout seul, presque abandonné dans ce camping entouré de bois. Bouh… bouh…

Réveil à 9h. On est dimanche. Douche payante (1€ les 5 minutes). Déjeuner et départ (on doit être sorti pour 10h30 au plus tard mais je doute que l’on nous demande de partir).

Le camping se trouve près de quelques attractions touristiques dont:

  • Les grottes de Han et son parc animalier,
  • Le chateau de Lavaux-Sainte-Anne,
  • Les grottes de Rochefort,
  • Le village du livre Redu,
  • L’autrucherie du Doneu à Navaugle

Nous connaissons bien Han et Redu. Va-t-on y retourner ou nous aventurer dans un endroit inconnu ?

La météo annonce du beau temps. Pas très chaud mais pas pluvieux non plus (après coup, la météo avait tort).

L’autrucherie a l’air intéressante, pas habituel mais la visite ne dure qu’une heure. Il faudrait donc y ajouter un ou deux autres activités. Han sur Lesse est toujours agréable (même si je n’ai pas envie de visiter une grotte ce week-end) et il y a, parait-il, une superbe aire de service pour nos camping-cars. Lavaux-Sainte-Anne: je ne connais pas. Est-ce que les filles aimeront ?

DSC00746Notre choix se porte donc sur Han-sur-Lesse qui se trouve à peine à 5 km du camping.

Arrivée sur l’aire de service, nous comprenons encore plus que le camping d’hier était vide. 9.5€ les 24 heures avec électricité, eau, sanitaires et vidanges des eaux grises/noires possibles. Imbattable ! De plus, vu que nous arrivons vers 10h30 et que la préposée passe à 9h du matin et à 8h du soir, c’est gratuit pour nous. On branche l’électricité pour le frigo et direction l’office du tourisme où se situe l’entrée du parc animalier.

Petit tour dans le train. Pas chaud, beaucoup de vent mais les animaux sont présents. Pour une fois, nous avons pu voir les ours qui ne se cachaient pas.

Repas de midi au restaurant (nous n’aurons pas beaucoup mangé dans le camping-car ce week-end) et j’ai droit à ma truite ardennaise. Le week-end peut maintenant finir. Je suis content.

Bilan du week-end:

  • La prochaine fois, nous partirons le vendredi !
  • Les membres de la FFAAB sont des passionnées qui veulent partager leur passion. J’aurai presque envie de m’inscrire dans un de leur club.
  • On peut trouver des aires de services plus agréables que certains campings. La prochaine fois dans la région, nous dormirons sur l’aire de Han. Côté restaurant, l’offre est plus grande et nous nous sentirons plus en sécurité que dans le camping de la veille.
  • Comment a-t-on pu faire si longtemps sans camping-car… (bis, ter, …)