Ile d’Oléron (vacances d’été 2016) – Sortie 4 – Jour 1

Retour de vacances depuis une semaine… J’ai pris le temps d’écrire un billet par jour mais voulant prendre le temps de tout relire, je n’ai rien posté pendant les vacances. Voici donc le premier billet sur une série de 20. La sortie 5 (mariage de ma plus jeune cousine) ayant eu lieu ce week-end, un 21ème billet conclura cette série. Et vu que ne nous ne partirons pas tout de suite, cela mettra de la vie sur le blog.


Voici enfin les grandes vacances. Nous partirons, évidemment, en camping-car.

Après avoir hésité entre le Portugal et la Toscane, nous irons à l’île d’Oléron. C’est moins loins et on y parle français. Pour notre premier voyage de trois semaines, il s’agit de deux gros avantages.

L’île d’Oléron, nous ne connaissons pas. Par contre, nous connaissons et adorons, sa petite sœur, l’île de Ré.

Ayant réservé à partir de samedi et ce jeudi 21 juillet étant férié en Belgique (on appelle ça la fête nationale), une escale de 2 jours à mi-chemin. Nous nous arrêterons à Amboise. Nous y avions passé 2-3 jours en chambre d’hôte il y a 4 ans et avions remarqué ce petit camping au milieu de la Loire (le fleuve, pas le département).

Départ à 11 heures, arrivée à Amboise prévue vers 16h.

Nous n’avons pas encore fait 500 mètres et boum: l’accident.
Une jeune madame nous force le passage dans la rue parallèle à la notre. Cela m’oblige à faire des manœuvres pour pouvoir passer et le grand porte-à-faux de notre camping car atteint la voiture adverse. Pas de gros dégâts des deux côtés, mais un constat à la clef, une heure de perdue et de futurs tracasseries administratives avec les assurances. Les vacances commencent bien.

Évidemment, cette heure de retard nous amène à Paris en pleine heure de pointe. Près de deux heures de perdues et beaucoup de stress. Les parisiens ne savent décidément pas conduire. Dépassement par la droite sur ligne blanche, zig-zag des taxis pour finalement ne pas avancer plus vite que les autres voitures, les motos qui klaxonnent, les voitures qui ne laissent pas passer la police… Normal. Bienvenue dans la jungle.

DSC00975
Château Royal d’Amboise

Nous arrivons vers 19h45 au camping de l’Île d’Or à Amboise. Le camping se situe sur une petite île tout en longueur au milieu de la Loire et en face du Château Royal.

Image 3
Moules frites au camping

Des montgolfières nous accueillent (des excursions au dessus des châteaux de la Loire sont organisées à partir d’Amboise. C’est sans doute très beau mais aussi assez cher).

L’accueil est excellent. Très professionnel. Nous nous ne sentons pas dans un camping municipal. Le reste de ce court séjour nous donnera la même impression.

Arrivé à notre emplacement, le voisin d’en face (un couple de pensionnés très sympathiques dont le mari est originaire d’Amboise) pense que nous nous sommes trompé d’emplacement. Le plan nous donne raison. Il s’agit juste du voisin de gauche (des wallons) qui s’est installé à moitié sur notre emplacement. Nous empiétons donc sur l’emplacement de notre voisin de droite (des flamands très sympathiques aussi) qui ne s’en formalise pas. Une histoire belge qui finit bien. Un jour de fête national, le contraire aurait été triste.

Vu l’heure, ce soir, nous mangerons au restaurant du camping.

La spécialité du restaurant consiste en des moules de Bouchot/frites à 12€. Qui dit mieux en ce jour ?
Plus de vin blanc sec en stock mais un petit effervescent de la Loire nous ira très bien.

Superbe soirée dans l’ombre du château royal.

The following two tabs change content below.
Moi

Derniers articles parmiguel (voir tous)

Laisser un commentaire