Ile d’Oléron (vacances d’été 2016) – Sortie 4 – Jour 18

Première fois au Puy Du Fou. Aller à un parc d’attractions qui ne contient que des spectacles ne m’enchantait guère.

Généralement, dans les autres parcs d’attraction, nous évitons même ces spectacles qui ne servent qu’à occuper la foule le plus longtemps possible.

Version 2
Aigle
Version 2
Le Bal des Oiseaux Fantômes
Version 2
Le Bal des Oiseaux Fantômes – Le final

Après une heure dans le parc, j’avais changé d’avis: j’étais conquis.

Notre premier spectacle était celui avec les rapaces (Le Bal des Oiseaux Fantômes). Il s’agit du meilleur spectacle de rapaces que j’ai vu. Bien meilleur que celui de Kintzheim ou celui de Pairi-Daiza.

Une histoire médiéval sert d’excuse mais permet d’éviter l’habituelle succession d’oiseaux. Plein d’effets spéciaux et une superbe musique de Thomas Bergersen (un des compositeurs de Two Steps from Hell, l’un des plus importants studios de production de musique de bande-annonce dont j’adore le morceau Painted World). La demi-heure de spectacle passe trop vite.

Le repas de midi est un repas animé: La Halle Renaissance. Nous nous retrouvons les invités du roi François 1er qui reçoit son homologue anglais Henry VIII.

La salle de restaurant est divisée en deux: la partie français et le partie anglaise. Au milieu, les deux rois, la table royale et une scène où se dérouleront des jeux, truqués, qui permettront au deux pays de s’affronter. 2 jeux où les invités combattent équitablement. Les 3 derniers jeux sont joués par les hôtes de manière à faire gagner les français.

Version 2
La Halle Renaissance

Sur les grandes tables de 10 personnes, nous partagerons pâté, volaille et vin à volonté. Ce n’est, à priori, pas le genre de repas que je préfére (j’aime manger au calme et participer à un spectacle ne m’enchante guère) mais je dois avouer que j’ai apprécié. Le vin à volonté a sans doute aidé à voir le spectacle autrement. Les filles, plus enclines à ses animations, ont aussi adorées.

Nous avons aussi été impressionné par le spectacle se déroulant dans un amphithéâtre: Le Signe du Triomphe.

Version 2
Le Signe du Triomphe
Version 2
Le Signe du Triomphe

L’amphithéâtre est à peine moins grand que le Collisée de Rome. Le spectacle qui y est joué retrace la vie d’un centurion romain convertit au christianisme condamné aux jeux du cirque. Nous sommes donc spectateurs de ces jeux qui avaient lieux il y a 2000 ans. Succession de combat de gladiateurs, de courses de chars et de félins mangeurs d’hommes. Grandiose ! Pas certains que le parc Astérix fasse aussi bien même si nous avons l’impression d’être dans une des bandes dessinées de ce célèbre gaulois.

Autre coup de coeur de la journée: le Dernier Panache. Histoire revisité de la Vendée pendant la révolution française. Ce spectacle, comme d’autres au Puy Du Fou ne plait pas aux historiens. Philippe de Villiers a déjà été taxé de révisionnisme historique et, à travers de son parc, semble regretter l’époque des rois de France et sa noblesse. Toujours est-il que ce spectacle est un des plus beaux que nous ayant vu ces deux jours. Scène sur 360 degrés pour un spectacle qui retrace la vie de l’officier de marine Charrette, voulant sauver son peuple contre les méchants républicains. Beaucoup d’émotion, décors magnifique (mention spéciale au trois mats) et, comme d’habitude, une musique captivante de Nathan Stornetta. Pas de photos pour ce spectacle: elles sont interdites.

En dehors de ces Grands Spectacles, il y a aussi d’autres spectacles plus petits mais pour tout aussi grandioses.

Version 2
Le Secret de la Lance
Version 2
Les Chevaliers de la Table Ronde

Le parc est très grand (50 hectares) et on passe une bonne partie de notre temps à marcher. Les spectacles sont fort éloignés les un des autres.

The following two tabs change content below.
Moi

Derniers articles parmiguel (voir tous)

Laisser un commentaire