Redu – Sortie 2

Ce samedi, la FFAAB (la  Fédération Francophone d’Astronomes Amateurs de Belgique) fête ses 10 ans à l’Euro Space Center de Transinne. Ayant été invité par un ami et ne connaissant pas encore l’Euro Space Center, cet événement est l’occasion de passer le week-end en Ardennes.

Les festivités commencent à 14h. Vu que notre petite Emelyne va à l’académie de musique à 11h, nous partirons, pour une fois, à midi… Je ne le ferai plus ! L’impression de profiter du week-end est beaucoup moins grande que d’habitude et le stress avant départ plus grand.

DSC00688A l’Euro Space Center, il y a beaucoup de monde et nous trouvons une place pour garer notre engin presque par miracle. On voit que l’événement était gratuit pour tous.

IMG_1103Les clubs de la FFAAB sont présents dans différents stands. Ils présentent leur club et un thème ayant trait à l’astronomie. J’ai ainsi découvert que la composition des planètes, étoiles et autres nébuleuses se faisait grâce au spectre de la lumière émise par ces objets célestes et que cela pouvait se faire à l’aide de simples télescopes équipés de filtres.

Moment magique aussi au planétarium grâce à monsieur Roland Boninsegna. Véritable passionné d’astronomie. Spectacle dans les étoiles de 30 minutes que l’on aurait bien aimé plus long.

Un peu déçu par l’Euro Space Center: je le voyais plus comme un musée avec plein de traces de l’histoire de la conquête spatiale alors qu’il s’agit plus une aire de jeux qui fait découvrir l’espace aux enfants/adolescents. Par contre l’enthousiasme et la passion des membres de la FFAAB étaient contagieux et nous n’avons pas vu le temps passer. Nous aurions voulu aussi passés plus de temps avec nos connaissances/amis mais cela sera pour une prochaine fois.

Vivement les 20 ans de la fédération.

Nous passons cette nuit au camping Le Roptai à Ave-et-Auffe situé à une grosse dizaine de kilomètres de l’Euro Space Center. Le Roptai est le plus ancien camping de Belgique et reste un camping familial. Il a été crée en 1932 par Jacobus Bernardus Boevé et est actuellement tenu par la 3ème génération.

L’accueil est chaleureux mais je doute que l’on y retourne un jour. Il s’agit plus un camping pour résident que pour vacanciers. Nous étions les seuls en camping-car et n’avons vu personne. Le ‘champ’ (l’espace prévu pour les emplacements tente, caravane et camping-car) était fort boueux, l’hôtesse nous conseille de nous mettre dans le petit parking devant le camping. Petit parking pas horizontal mais pourvu d’électricité. Niveau sanitaire, le strict minimum. Pas de papiers WC, pas de savon pour les mains.

La « Cafet » du camping étant fermée, nous irons donc à la taverne-restaurant Mouton située à 10 minutes à pied du camping. Belle carte mais cela reste une brasserie et elle est assez cher. De plus, pas de truites au menu… J’aime bien manger des truites en Ardennes (presque autant que la choucroute en Alsace)! Pas convaincu que nous y retournions aussi.

Retour au camping dans l’obscurité aidé par notre excellent lanterne Decathlon. Nous retrouvons notre camping-car tout seul, presque abandonné dans ce camping entouré de bois. Bouh… bouh…

Réveil à 9h. On est dimanche. Douche payante (1€ les 5 minutes). Déjeuner et départ (on doit être sorti pour 10h30 au plus tard mais je doute que l’on nous demande de partir).

Le camping se trouve près de quelques attractions touristiques dont:

  • Les grottes de Han et son parc animalier,
  • Le chateau de Lavaux-Sainte-Anne,
  • Les grottes de Rochefort,
  • Le village du livre Redu,
  • L’autrucherie du Doneu à Navaugle

Nous connaissons bien Han et Redu. Va-t-on y retourner ou nous aventurer dans un endroit inconnu ?

La météo annonce du beau temps. Pas très chaud mais pas pluvieux non plus (après coup, la météo avait tort).

L’autrucherie a l’air intéressante, pas habituel mais la visite ne dure qu’une heure. Il faudrait donc y ajouter un ou deux autres activités. Han sur Lesse est toujours agréable (même si je n’ai pas envie de visiter une grotte ce week-end) et il y a, parait-il, une superbe aire de service pour nos camping-cars. Lavaux-Sainte-Anne: je ne connais pas. Est-ce que les filles aimeront ?

DSC00746Notre choix se porte donc sur Han-sur-Lesse qui se trouve à peine à 5 km du camping.

Arrivée sur l’aire de service, nous comprenons encore plus que le camping d’hier était vide. 9.5€ les 24 heures avec électricité, eau, sanitaires et vidanges des eaux grises/noires possibles. Imbattable ! De plus, vu que nous arrivons vers 10h30 et que la préposée passe à 9h du matin et à 8h du soir, c’est gratuit pour nous. On branche l’électricité pour le frigo et direction l’office du tourisme où se situe l’entrée du parc animalier.

Petit tour dans le train. Pas chaud, beaucoup de vent mais les animaux sont présents. Pour une fois, nous avons pu voir les ours qui ne se cachaient pas.

Repas de midi au restaurant (nous n’aurons pas beaucoup mangé dans le camping-car ce week-end) et j’ai droit à ma truite ardennaise. Le week-end peut maintenant finir. Je suis content.

Bilan du week-end:

  • La prochaine fois, nous partirons le vendredi !
  • Les membres de la FFAAB sont des passionnées qui veulent partager leur passion. J’aurai presque envie de m’inscrire dans un de leur club.
  • On peut trouver des aires de services plus agréables que certains campings. La prochaine fois dans la région, nous dormirons sur l’aire de Han. Côté restaurant, l’offre est plus grande et nous nous sentirons plus en sécurité que dans le camping de la veille.
  • Comment a-t-on pu faire si longtemps sans camping-car… (bis, ter, …)
The following two tabs change content below.
Moi

Derniers articles parmiguel (voir tous)

Laisser un commentaire