Pairi Daiza


Camping car remisé malgré un long week-end de 5 jours.
Trop de travail, trop de fatigue et pas envie de partir trop loin.
Nous ferons donc de petites sorties.

Aujourd’hui: Paradisio ! Enfin, Pairi Daiza comme ils disent maintenant.

img_0036
Halloween = citrouilles
img_0282
Les squelettes aiment la bière

Nous habitons à 10 minutes du parc mais nous n’y sommes plus allés depuis deux ans. Nous avons arrêté d’y aller après plus de 10 ans d’abonnement: les dernières années, nous y allions si peu que nous ne rentabilisions même pas l’abonnement. Il fallait donc créer un manque. Ce manque sera comblé aujourd’hui.

Pour cette journée d’Halloween, le parc est spécialement ouvert de 10h à 21h. La météo prévoit 17 degrés et un grand soleil. Tout est rempli pour notre retour.

Cela sera aussi l’occasion de regoûter la cuisine du chef Olivier Geeraerts. Oli tenait notre restaurant préféré à Ath: l’un des sens. Il avait ouvert peu après notre arrivée à Ath. J’ai particulièrement le souvenir d’un menu le jour de Noël on ne peut plus satisfaisant fini par un Banyuls de 20 ans d’âge. Début de cette année, Oli a fermé son restaurant pour devenir chef de la brasserie du moulin de Pairi Daiza. Égoïstement, je lui en ai voulu de nous priver de sa cuisine mais je peux comprendre qu’il ait voulu relever ce défi. Nous prendrons donc notre repas du soir chez lui avec un menu qui lui ressemble:

Nous arrivons 5 minutes avant l’arrivée et le parking est déjà bien rempli. Rapide contrôle des sacs, compostage des billets achetés sur Internet et nous pouvons entrer. Déjà un point positif: l’entrée était plus longue avant.

Autre point positif, nous ne devons plus passer par la boutique. La fin du bâtiment a été rasée et nous pouvons passer par là pour rentrer dans le parc. Les boutiques d’accueil se situent dans trois bâtiments.

img_0299
Libellule d’automne

Nous passons par la brasserie pour voir le menu de ce soir. Nous nous dirigeons ensuite vers la Terre du Froid. Les arbres centenaires qui longeaient la longue allée ont été rasé pour les remplacer par des sapins. Ce parc célèbre la nature. Est-il donc nécessaire de toujours détruire même si c’est pour reconstruire autres choses après ?

Nous ne reconnaissons plus cet espace à l’ouest du parc. On y trouve un dépôt ferroviaire, un gros hangar et le nouveau restaurant du Grand Noir: l’Izba. Le toit du dépôt sert de refuges à des bouquetins. Un hydravion et d’autres vieux véhicules reposent dans un hangar entre la gare et l’étang. Difficile d’imaginer ce coin en friche il y a deux ans.

Nous aurons cette même impression toute la journée : comment ont-ils pu construire autant en si peu de temps !

Sandwiches vite engloutis à midi au moulin: nous avons encore tant de choses à voir aujourd’hui.

Après notre pause de midi, nous prenons le petit train à vapeur pour un tour digestif du domaine.

Ce n’est pas encore aujourd’hui que nous verrons les pandas: 90 minutes d’attente. Les filles, les ayant déjà vu plusieurs fois lors de leurs stages, préfèrent aller voir autres choses.

Le spectacle des rapaces semble fade par rapport à celui du Puy du Fou. Néanmoins il se laisse regarder et un moment assis est toujours bon à prendre.

img_0388
En Chine ?
Le goûter a lieu à la maison de thé lovée au milieu du dédale chinois. Cheesecake et thés originaux pour patienter jusqu’au repas du soir. Je ne sais pas qui avait fait le Cheesecake, mais c’était bon. Zen attitude. Qu’est-ce qu’on se sent bien dans ce parc.

Nous finirons notre visite post-méridienne du parc du côté des gorilles et par un tour dans le Mersus Emergo à la découverte des reptiles, tortues et autres petites bêtes répugnantes. A propos du Mersus Emergo, saviez-vous que les vitres des terrariums provenaient des anciennes vitres pare-balles récupérées dans des agences Fortis ? Trop de monde dans ce bateau: je n’aime pas ça ! Mon ochlophobie se réveille.

Arrivée à 17h30 à la brasserie comme prévu sur le prospectus spécial Halloween. On nous dit que les cuisines n’ouvriront qu’a 18h. Nous attendrons donc 30 minutes. Or de question d’aller ailleurs !

Nous serons placés dans une alcôve. Sympa. Il y fait juste froid, comme partout ailleurs dans la brasserie. Le service est rapide. C’est une habitude dans les parcs d’attraction. Un client qui s’attarde prend la place d’un autre et puis, ce client préfère sans doute être dans le parc que dans le restaurant.

Niveau nourriture: déçu. J’en attendais trop. Le repas est plus que correct pour un parc d’attraction mais on est loin de ce que Oli servait dans son restaurant. Son amour de la cuisine et sa patte ne se voient pas trop. D’ailleurs, était-il en cuisine aujourd’hui ?

dsc01779
Facade de l’Aquarium

Il fait noir quand nous sortons de la brasserie (le passage de l’heure d’été à leur d’hiver avait lieu hier. Le soleil se couchait donc à 17h18…. 10 minutes avant notre arrivée)

Dernier tour dans le parc. Première fois dans le noir. La moitié des gens sont déguisés. Nous sommes bien dans l’ambiance d’Halloween. Et flûte aux gens qui n’aiment pas cette fête sous prétexte qu’il s’agit d’une fête commerciale et qui n’est pas traditionnelle: Vous ! Les ronds de cuir ! Vous devriez être contents de voir tous ces enfants se déguiser, s’amuser en essayant de faire peur aux adultes et espérant des confiseries. Évidemment qu’il y a 20 ans, en Belgique, Halloween n’était pas fêtée. Mais est-ce que la plupart de vos fêtes sont millénaires ? Tous les excuses sont bonnes pour faire la fête. Peut-être n’aimez vos pas les enfants ?

Une citrouille et une sorcière sont projetées sur la façade du château du Nautilus. Un orchestre Nouvel-Orleanesque joue sur la place face au château dans un village Street-Food. Nous aurions du manger ici plutôt qu’à la brasserie.

Bilan ? Nous reprendrons l’abonnement l’année prochaine. Le parc est de mieux en mieux et se professionnalise en bien. Mais qu’est ce que cette journée fut fatigante: le parc est trop grand pour une seule journée.

The following two tabs change content below.
Moi

Derniers articles parmiguel (voir tous)

Laisser un commentaire