Bellewaerde

Bellewaerde… Bellewaerde…

Nous avons gagné, presque par hasard, 2 entrées à Bellewaerde grâce à un concours que j’avais fait sur le site de L’avenir il y a plusieurs mois.  Je ne connais pas ce parc et ce n’est pas leur site qui m’avait donner l’envie d’y aller.

L’entrée est à 31€ soit presque autant qu’un grand parc d’attraction. (34.5€ pour Efteling, 37,5€ pour Walibi)

Ce dimanche 11 septembre, il était donc prévu de nous y rendre. Pas pour commémorer le 15ème anniversaire des attentats mais pour l’anniversaire de notre grande fille. Un petit week- end à la mer était donc prévu en camping-car.

M’y étant pris trop tard: plus de place en camping. Tant pis, le programme sera un peu modifié et nous laisserons le camping car se reposer à Ath. Samedi matin, petit tour à Lille. Au soir, fruits de mer provenant de la poissonnerie de Conde sur l’Escaut et dimanche: Bellewaerde !

img_1636
Bellewaerde

Bellewaerde est situé à moins d’une heure de la maison et nous arrivons au parc 15 minutes avant l’ouverture.

Nous n’avons aucun mal à nous garer. Je ne sais pas si c’est aussi facile par très beau temps: le parking n’est pas très grand. Si nous venons en camping car la prochaine fois, j’espère qu’il y en a un autre (j’ai cherché à notre retour et oui, il y a en deux autres).

La première attraction que les filles feront ne me rassure pas pour la suite: la Grenouille fait passer 6 personnes à la fois pour une attraction que les forains n’utilise plus depuis des années dans les champs de foire. Je comprendrai au retour que nous étions dans le quartier petits enfants.

La suite de notre programme s’annonce mieux, les éléphants et les girafes nous ouvrent la voie vers la partie far-west: là où se situent certaines attractions fortes.

img_1649
Jungle Mission

Emelyne a été baptisée avec sa première attraction tête en bas: le boomerang. Double looping avant et arrière. Très court mais très intense. Nous avons eu droit à un petit “au secours” mais elle a adoré. Mon dos, un peu moins: il s’en souviendra encore quelques jours après.

Nourriture correct au Texas Grill. Correct pour un parc d’attraction, j’entend. 15€ le steak frites. Indécent en France, pas plus cher qu’ailleurs en Belgique. Nos papilles ne s’en sont pas plaint. Les mamies à côté non plus.

Pour digérer, une promenade en bateau (Jungle Mission) nous fait découvrir des aras rouges, des tamarins empereur, des coatis. Pour compléter cette digestion, le petit train du Bengale traverse la jungle indienne avec ses lions et ses tigres. La mise en valeur des animaux est en général bien réalisée.

img_1663
Bengal Rapid River

Le reste des attractions est traditionnel: les tasses, l’équivalent du Dalton Terror du Walibi, la rivière sauvage (Bengal Rapid River), la maison qui tourne, …

Je ne sais pas si c’est du au mauvais temps qui était prévu (il faisait nuageux mais pas pluvieux), mais les files n’étaient pas exagérément longue: juste suffisantes que pour écrire ce billet.

Niveau clientèle, il me semble que la majorité soit du nord de la France. Pour le meilleur et pour le pire. Pour le meilleur: tout les cast members (Disney™) sont donc bilingues. Ce n’est pas le cas dans tous les parcs en Flandre (ni en Wallonie).

Le parc n’est pas si mal que ça finalement. Le mélange attraction – animaux est original. Je préfère Efteling, Disneyland ou depuis la découverte de cette année, Europa-park mais si nous y revenons, je ne viendrai plus en trainant les pieds.

The following two tabs change content below.
Moi

Derniers articles parmiguel (voir tous)

Laisser un commentaire