Ile d’Oléron (vacances d’été 2016) – Sortie 4 – Jour 8

Ballade en vélo aujourd’hui.

Nous irons voir les Salines du côte du Douhet.

Après une nuit agitée (il a plu), départ de notre ballade vélo. Ballade presque sans histoire. Emelyne tombe juste avant d’arriver au port du Douhet: nous ne sommes pas encore prêt pour une très grande ballade.

Image 4
Bienvenue à Le Douhet

Le Douhet est un petit port de plaisance. Apprécié des locaux pour sa discothèque. Pour le touriste, pas grand choses à y faire. Nous n’y sommes pas restés plus de 15 minutes. Juste le temps de récupérer notre souffle pour revenir chez nous.

Par contre, je retire ce que j’ai dis il y a 3 jours sur l’état des pistes cyclables. Celles que nous avons empruntées aujourd’hui étaient excellentes et bien situées. La ballade s’est faite entre d’anciens marées salants (qui servent maintenant de claires). Spectacle grandiose.

Image 2b
Claires

Retour donc vers Saint-Georges d’Oléron et repas au Saint-Georges. Ce restaurant nous a été conseillé par le propriétaire du Verebleu. Moules-frites à 10€. Encore moins cher qu’à Amboise et aussi bon.

Après ce repas, sieste/piscine pour digérer. Une soirée musicale nous attend.

Je viens de finir le troisième roman de Romain Puértolas: La Petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel. J’avais déjà bien aimé son précédent L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa et voulait voir comment cet auteur allait pouvoir se renouveler après un roman si absurde. Et bien, je ne suis pas déçu. Ce roman est plus fluide, aussi déraisonnable mais aussi plus émouvant. Son univers m’évoque, par sa folie, celui de Roald Dahl dans Charlie et la chocolaterie. Un jeune adolescent pourrait le lire mais serait peut-être moins sensible qu’un adulte à des thèmes plus profonds tel que la maladie des enfants. On sourit souvent et on est quelques fois tristes. Beaucoup d’émotion. Merci M. Puértolas. J’ai hâte de lire votre dernier roman: Re-vive l’Empereur !.

Image 2
Les Crogs

Concert d’un groupe celtique ce soir: Les Crogs

Nous ne sommes pas restés longtemps. Le chanteur râlait sur le camping qui ne lui permettait pas de chanter trop fort et a voulu nous imposer une danse des sardines Celtiques. Notre partie de cartes finira à notre emplacement.

The following two tabs change content below.
Moi

Derniers articles parmiguel (voir tous)

Laisser un commentaire