Pâques selon Louis Willems

Il y a 7 ans, à l’occasion de la fête des mères de sa maman, Vinciane avait acheté le livre La Cuisine Bruxelloise de Louis Willems.
Belle maman a ressorti son livre pour notre repas de Pâques de ce midi.
Le menu se composait de

20060416a

20060416b

Les particularités de cette recette de lapin se situent dans l’utilisation d’airelles, de gueuze et de pruneaux ayant macérés toute une nuit dans 15 cl de vieil armagnac.

Louis Willems est décédé en 1999. Il était journaliste et critique culinaire. Son émission « gourmandises » sur la RTBF a participé à faire naître ma passion pour la cuisine. Il parlait comme personne d’autres de notre terroir mais il n’était pas non plus extrémiste : Je me rappelle d’une émission spéciale au Japon où il m’avait charmé à l’aide de sauce soja Kikkoman 🙂
Ceux qui regardaient cette émission ne peuvent pas non plus oublier sa spacieuse cuisine.
Paul Willems était, pour moi, le meilleur représentant de la cuisine belge.

The following two tabs change content below.
Moi

Derniers articles parmiguel (voir tous)

2 thoughts on “Pâques selon Louis Willems

  1. Muoais… Avec tout le respect du au cher disparu (il y a bien longtemps…. je crois que les premières émissions culinaires que j’aie jamais suivies c’étaient justement les siennes!), j’ai moi aussi ce livre dans ma bibliothèque romaine et je dois dire que les trois ou quattre recettes suivies à l’aveugle ont toujurs l’un ou l’autre truc qui cloche… les autres je les croise avec des recettes venues d’ailleurs, bref, je dirais qu’il y a pas mal d’exactitudes dans l’ouvrage… qui cependant continue de me charmer grace à son haut taux de belgitude… :-))

  2. Je ne peux malheureusement pas contester cela: la recette du lapin a la bruxelloise prévoyait, dans les ingrédients, des pommes de terre en tant qu’accompagnement, et a la fin de la préparation de la recette, il dit de faire cuire les pates 🙂

Laisser un commentaire