Petit déjeuner Seignalet

Posted on

Depuis longtemps, mes petits déjeuners sont constitués de pains (pains blancs, croissants, petit pain au chocolat, …), beurre et café.
Ca me convenait: bon et rapide à préparer.

Tout ceci m’est maintenant interdit.

Mais par quoi le remplacer sans que cela me prenne trop de temps ?

Une rapide recherche ce matin m’a conduit sur le forum dermite séborrhéique et la personne sur le forum consomme généralement des galettes de riz, des galettes de sarrasin ou des fruits.
Ok pour les galettes de riz: mes filles aiment ça et il y en a donc en stock à la maison.
Arrosons cela d’un café et d’un jus d’orange et j’aurai l’impression de déjà manger mieux.

Même chose pour demain et pour les jours suivants, google m’aidera.

Régime Seignalet

Posted on

Je suis de retour.

Je suis atteint depuis plus de 10 ans de polypose nasale et de psoriasis.
Je me suis fais opéré il y a 10 ans pour des polypes et je devrais me refaire charcuter bientôt vu la façon dont elles ont repoussés… et je voudrais éviter cela.

J’ai fais beaucoup de recherche sur Internet pour trouver une solution alternative et ce qui ressort le plus souvent est la régime Seignalet.
Je l’ai souvent mise de côté à cause de tout ces aspects contraignants mais maintenant, je n’ai plus le choix: c’est ça ou se faire opérer.
Cette méthode a beaucoup de détracteur dû principalement au docteur Seignalet lui-même (lien avec Burger, gourou d’une secte; manque de volonté de tester scientifiquement son régime; …) mais dans l’ensemble, pourquoi pas ? Au final, cela me semble logique: manger mieux pour être en meilleure santé !

Les principes du régime Seignalet sont (extrait du site officiel):
1) Supprimez tous les laits animaux (vache, chèvre, brebis) et de leurs dérivés : beurre, fromage, crème, yaourt, glace.
2) Exclusion des céréales mutées (blé, maïs, seigle, orge, avoine) et consommation des céréales non mutées (riz, sarrasin, sésame).
3) Consommez des produits soit crus, soit cuits à une température inférieure à 110°C.
4) Exclusion des huiles extraites à chaud et/ou cuites au profit des huiles vierges consommées crues.
5) Consommez sel et sucre complets et ayez une préférence bien sûr pour les aliments biologiques qui contiennent moins de produits toxiques de type pesticide,
6) Enfin une supplémentation en vitamines et en minéraux à doses physiologiques en proportions harmonieuses, est recommandée, à voir avec votre médecin traitant.

Je vais donc être plus actif sur ce site… mais tout en me tournant vers des recettes plus saines.

Plaisirs belges

Posted on

Hier soir, j’avais concocté un petit menu belge d’automne pour des amis arrosé de bon vins (attention, l’abus d’alcool nuit gravement à la santé).

Au menu:

Évidemment, tout était très bon (moi, prétentieux ? non) mais j’ai particulièrement aimé les moules gratinées. Ce petit côté croquant sur des moules bien moelleuses, c’est vraiment trop… bon.

Cette recette provient d’un livre nouvellement acheté:
Belges cuisines par Philippe Renard aux éditions Labor.
Un livre qui correspond particulièrement bien au slogan de ce blog: « Parce que la Belgique, ça ne se résume pas aux moules-frites. »
L’auteur nous montre la variété de l’art culinaire belge et insiste grandement sur le choix des aliments de qualité.
Quelques chapitres du livre me font spécialement envie: jet de houblon, speculoos, crevettes grises, maquée, cuberdon et évidemment moules et frites.

J’y reviendrai bien vite.

juhla.be

Posted on

Parce que la cuisine se partage entre amis et que manger par terre, cela ne se fait pas, je me suis lancé dans un site de référencement de salle en Belgique.
Ce site est le premier site conçu dans le cadre de ma nouvelle activité complémentaire en tant que développeur de site Web.
juhla.be, mon guide des salles de réceptions en Belgique est donc disponible depuis presque une semaine.
N’hésitez pas à venir le tester… et à bientôt pour de nouvelles idées recettes.

Waldgeist

Posted on

Ca, c’est fait…
Après avoir reçu, comme tout le monde, le powerpoint sur les assiettes XXXXL du Waldgeist, nous nous étions promis d’y aller pour goûter à ces plats délicieusement allemands.
1 an plus tard, c’est chose faite.

20080712a
Waldgeist, nous voilà.

20080712b
Saucisse grillée de 600 grammes

20080712c
Cheeseburger de 30 cm de diamètre.

20080712d
Saucisse de francfort de 600 grammes

Conclusion :
J’en suis sorti de là écœuré. Les ¾ de la clientèle sont obèses. Waldgeist m’a plus fait pensé à une salle de compétition qu’à un restaurant. Le but des clients n’est pas de manger bien mais de manger beaucoup. Je ne veux pas jouer les hypocrites et pleurer sur les gens qui meurent de faim dans les pays sous-développés, mais se rendre malade pour manger le plus, je trouve ça écœurant.
C’était donc à faire… une fois. A faire comme une attraction, pas comme un restaurant gastronomique, évidemment.
Et c’est surtout à lier avec d’autres attractions touristiques. Ne faire que ça dans la région laisserait une mauvaise impression de cette région. Celle-ci se prête bien au tourisme. Le restaurant est situé à 10 km de Wiesbaden et à une trentaine de km de Rudesheim.